Faites un don à la Tsédaka

Le mot du président de la Tsédaka

Chers amis,

Ce souffle, cet élan, cette vague qui m’ont porté depuis deux ans, j’aimerais les partager avec vous. Vous raconter ces vies malmenées, ces existences brisées par la maladie, les souffrances. Je pense à cette jeune mère qui élève seule ses 4 enfants et qui se rend toutes les semaines à l’épicerie sociale de Marseille.

Je pense à ce vieil homme qui attend avec impatience l’ouverture quotidienne du restaurant social du 19e arrondissement de Paris, parce qu’il a faim et ne fait qu’un repas par jour. Je pense à ces gamins aux sourires désenchantés de la maison d’enfants de St-Ouen l’Aumône, dont les parents ont été déchus de leur droit de garde. Je pense aussi à ces milliers d’autres à Lyon, Toulouse, Marseille, Nice, Strasbourg, et dans toute la France pour qui nous sommes devenus indispensables…

L’Appel national pour la tsédaka soutient 170 programmes sociaux et mène 4 grands combats : la lutte contre la précarité, l’aide aux personnes âgées isolées et dépendantes, l’assistance aux personnes handicapées et le soutien aux enfants blessés par la vie.

Les travailleurs sociaux sont comme les médecins, ils ne renoncent jamais. Pour nous, il n’y a pas de cause perdue. Chaque vie peut être améliorée. L’espérance est ce qui nous porte, nous transcende, nous rend meilleur. Pour ceux qui sont dans la difficulté, l’espoir c’est nous. Ce sont nos dons. Ces sommes reversées peuvent changer le cours de leur vie, leur apporter ce qui les aidera à se réinsérer, à croire en l’avenir. Ils sont malades, isolés, ne leur infligeons pas la double peine de la précarité et de l’oubli.

Du 15 novembre au 15 décembre, donnons pour garantir aux plus démunis une année plus sereine.

Soyons résolument optimistes ! Que ceux qui ont faim aient au moins un repas par jour, que tous nos enfants puissent croire en leur avenir, que notre élan vital les atteigne. Ni la peur, ni le découragement, ni l’indifférence ne nous feront renoncer. Rien ne nous fera fléchir, cette année plus encore.

Je veux garder en tête l’image de cet enfant autiste de 8 ans, riant aux éclats sur sa trottinette, parce que ce rire, c’est notre victoire.

Je vous remercie pour eux et je sais que rien n’arrêtera jamais notre solidarité.

 

gerard-garconDr Gérard Garçon
Président de l’Appel national
pour la tsédaka

    DON EN LIGNE SÉCURISÉ

    A L'APPEL NATIONAL

    POUR LA TSÉDAKA

    DÉDUCTIBILITÉ FISCALE

    66% DE VOTRE DON EST DÉDUCTIBLE DE VOS IMPÔTS !

    Dans la limite de 20%
    du revenu imposable.
    La fraction excédant ces 20%
    étant elle même reportable sur
    les 5 années suivantes dans
    les mêmes conditions.
    Exemple :
    un don de 100€
    ne vous coutera que 34€

    DON PAR CHÈQUE

    JE DONNE PAR CHÈQUE

    Libellez votre chèque à l'ordre
    de FSJU-TSÉDAKA et
    remplir le bulletin de don à
    télécharger.


    Envoyez votre courrier à :
    FSJU-TSÉDAKA
    39, rue Broca 75005 Paris
    où trouver le centre de don
    de votre région...